Voyager en chantant? Oui, comme quoi tous les rêves sont possibles!

Classé dans : L'art de voyager | 0

Aujourd’hui, je suis vraiment contente de vous partager l’expérience d’une de mes amies de l’université, parce que je sais que son histoire touchera la fibre voyageuse de chacun d’entre vous, éternels aventuriers! C’est une fille qui, comme moi, faisait tranquillement son bacc en communication et en marketing et qui a décidé de suivre ses rêves plutôt que de suivre ses cours ;) J’avais envie de lui poser quelques questions et de partager son expérience ici, parce qu’on va se le dire, elle mène une vie de RÊVE, et une vie rêvée par tous les voyageurs dans l’âme. Je trouve que sa vie est inspirante (ok, je l’avoue, je l’envie!) et qu’on a tous quelque chose à apprendre de son expérience. Oui, car elle a réussi à prouver que dans la vie, c’est possible de réaliser ses rêves et encore mieux, de vivre de ses rêves. Aujourd’hui, je vous présente Carole-Anne Gagnon Lafond, la fille qui voyage en chantant.

caro4

Que vous soyez Québécois ou Français, c’est très possible que vous la connaissiez. En effet, elle est apparue au petit écran de nos télévisions à Star Académie en 2012 au Québec, et à The Voice en France en 2015 (dans l’équipe de Florent Pagny). Voici un petit aperçu de ses dernières années, question de vous mettre en contexte:

2012: Carole-Anne apparaît à Star Académie au Québec. C’est ce qui marque en partie le début de sa folle aventure aux 4 coins du globe.

2013: Avec le groupe OverDrive, Carole-Anne chante durant 8 mois pour la chaîne d’Hôtel Ramees à Abu Dhabi. Qui dirait non à une telle destination?

caro11

2014: Toujours avec le band OverDrive, elle se déplace cette fois au Maroc pour chanter pour la chaîne d’hôtel 5 étoiles Sofitel, à Agadir et Marrakech.

caro9

** Oui oui, vous avez bien compris: elle était logée et nourrie, et payée pour voyager dans des décors de rêve. À raison de 6 soirs sur 7, elle se produisait en spectacle à 7 sur la scène avec un répertoire de 200 chansons de Top40 et de classiques.

2015: Elle tente sa chance à The Voice à Paris, et est choisie par l’un des coach! En plus, elle travaille durant tout le mois d’avril dans les Alpes française pour l’entreprise nommée La Folie Douce et surnommée « L’Ibiza des cimes ». C’est un concept établi d’origine dans les Alpes françaises, né en 1980 dans l’altitude de Val D’Isère et repris ensuite à Val Thorens, Méribel, puis l’Alpe-d’Huez où des artistes polyvalents (chanteurs, performers, musiciens, fashion designer, chorégraphes, DJ) sont engagés pour offrir des spectacles sur une scène 360 degrés extérieure. Après un mois passé à chanter dans les Alpes, elle poursuit son expérience avec la même entreprise, mais cette fois à Cannes, en partenariat avec le prestigieux hôtel Majestic Barrière.

 

Donc si on résume, de 2012 à 2015, elle aura chanté au Québec, à Abu Dhabi, au Maroc, à Paris, dans les Alpes et à Cannes. Alors vous comprendrez que j’ai voulu lui poser quelques questions…

Qu’est-ce qui t’a amenée à aller chanter partout à travers la planète?

Le déclic s’est fait alors que j’avais 21 ans. Armée de mon sac-à-dos, je suis partie 2 mois pour visiter les Philippines, le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande. Je me suis recentrée sur moi-même après le tourbillon Star Académie et la mort de ma mère. J’ai trouvé une grande paix à travers la découverte de d’autres horizons, cultures et modes de vie, mais une chose m’avait manquée : la musique. Alors j’ai décidé à mon retour (suivi d’un roadtrip aux États-Unis qui m’a menée jusqu’à Las Vegas), d’unir mes deux passions et de travailler à l’étranger avec ma voix. Depuis, je n’ai jamais arrêté.

Une journée type dans la peau de Carole-Anne, ça ressemble à quoi lorsque tu es à l’étranger?

Eh bien, je me devais d’avoir une discipline de fer. Chanter 3 heures tous les soirs demande beaucoup de repos, une bonne alimentation, pas d’excès. Surtout en sachant que les conditions étaient toujours assez extrêmes. J’avais le choix entre la chaleur des déserts arabes ou le froid des cimes à 2 400 mètres d’altitude (rires). En Afrique et au Moyen-Orient, j’avais un mode de vie nocturne, compte tenu de la charge de travail le soir. Voici un horaire type d’une journée au travail :

16h : Lever (oui, vous avez bien lu)

17h : Déjeuner (protéines, légumes et noix)

18h : Répétitions en solo ou avec les musiciens

20h : Dîner

21h45 : Entrée en scène (4 set de 45 minutes chaque, entrecoupés de 45 minutes d’intervalle)

1h30 : Souper

3h : Fin de la soirée spectacle

4h : Skype avec famille et amis (7h de décalage horaire en arrière sur le Québec)

6h : Dodo

Quant à Val D’Isère, le tout se déroule principalement en après-midi et début de soirée.

Les lundis de chaque semaine étaient nos jours de congé, donc on en profitait pour partir en expéditions et découvrir les environs, par exemple faire un safari en Jeep, aller à Dubaï, louer un yacht, faire du jet ski, de la plongée sous-marine, visiter les parcs aquatiques ou Ferrari World, faire du ski, etc. À Cannes, je pouvais passer l’après-midi à me prélasser sur la plage, puisque je commençais à 19h. Chaque contrat est très différent, ce qui évite de s’ennuyer et de tomber dans la routine!

caro5

Quels sont tes prochains projets voyage/chanson? Ou simplement voyage? 

Pour le moment, je retourne travailler durant les mois de février, mars et avril à la montagne dans les Alpes, toujours à Val d’Isère en France. Je prévois aussi partir en voyage cet été en Espagne et aux Pays-Bas avec mon copain. Une première pour nous deux, ensemble!

 

Partage-nous l’une de tes plus belles expériences de voyage (ça peut être professionnel, ou encore personnel)

J’ai souvent songé à écrire un livre avec mes péripéties de voyage, car parfois j’ai même encore du mal à réaliser certains épisodes qui me sont arrivés. Je vais vous parler de mon mois d’avril dans quatre endroits différents: à Paris, Londres, Los Angeles et New York. L’histoire est qu’à The Voice en France, je suis devenue très amie avec la candidate avec laquelle j’ai fait mon duel. Elle m’a invitée à venir chanter dans les Alpes avec la Folie Douce. Je me suis donc envolée vers la France, en faisant une escale à Paris. J’ai passé quelques semaines ensuite dans les Alpes, et j’ai rencontré une bande de gens fort sympathiques de Londres qui m’ont invitée à venir les visiter. J’ai donc pris le surlendemain le TGV et le «Eurostar train» qui passe sous l’eau et traverse la frontière anglo-française. Après je suis retournée au Canada, et un professionnel (et ami) que j’avais rencontré au Maroc m’a invitée à rencontrer son label de musique à Los Angeles. J’ai donc pris l’avion de Mont-Joli le lendemain de l’appel vers la Californie et ensuite, on s’est envolés dans son avion privé à New York pour faire la fête avec ses amis et sa copine. Donc 4 jours à Beverly Hills et ensuite 3 dans la grosse pomme. Preuve que dans la vie, il faut être là au bon moment et it’s not what you know, it’s who you know ;-)!

caro6

Que retiens-tu principalement de tes expériences professionnelles un peu partout sur le globe?

Que c’est probablement le meilleur choix de carrière que j’ai fait! Être déracinée de tes habitudes, de ton train-train quotidien, des repères socioculturels dans lesquels tu as grandi, ça te force à faire un vrai tri. Qui sont les personnes réellement importantes dans ta vie, est-ce que les valeurs que j’ai m’appartiennent vraiment ou elle se sont greffées à moi à cause de l’environnement dans lequel j’ai évolué? Il advient un moment où tu te trouves seul avec toi-même et tu fais face à ta vraie personne. Le faire en chantant, c’était un double moyen d’expression, ça a accéléré le processus naturel selon moi. Le jeu en valait vraiment la chandelle, j’ai ouvert tous mes sens et imprégné mon esprit du plus d’inspiration, de visages, de couleurs et d’odeurs que je le pouvais. La musique n’a été que le canalisateur et le moyen d’y parvenir.

Quels sont, pour toi, les trois mots qui définissent bien « voyage »?

Renaître, oser, aimer.

Tes destinations de rêve?

La Nouvelle-Zélande, la Grèce, le Brésil et l’Afrique du Sud.

 

Et finalement, qu’aurais-tu à donner comme conseils à ceux qui ont envie de combiner leurs passions à leur passion du voyage?

Que ce n’est pas tant la finalité mais le chemin parcouru qui importe. J’ai choisi le chant comme moyen car c’est quelque chose qui me passionne, ce pour quoi j’ai de la facilité et qui me motive. Tout le monde est différent. Rien ni personne ne peut t’empêcher de réaliser un but si c’est un besoin viscéral de le faire. Tôt ou tard, ça reviendra toujours cogner à votre porte, donc préparez-vous à y faire face car ce n’est qu’une question de temps. Soyez flexible, ouvert, n’ayez pas peur. Je n’ai jamais entendu personne regretter de s’être tenu debout et d’avoir accompli quelque chose qui lui tenait à coeur. Qu’avez-vous à perdre au fond? Et dans la balance, si des trucs vous viennent en tête, est-ce qu’ils sont plus importants que le désir qui vous habite de réaliser vos rêves? Jamais. Alors bonne découverte!

 

caro10

Inspirant, non? Si ça vous dit, vous pouvez toujours suivre Carole-Anne à travers son parcours dans le monde sur sa page Facebook ou sur son compte Instagram. Mais je vous avertis, vous serez pas mal envieux, et ça vous donnera envie d’aller prendre des cours de chant! 

Vous avez un commentaire ou une question? C'est ici que ça se passe!

Commentaire / Question

Laissez un commentaire