Préparer ou non son voyage à l’avance : les pour et les contre

Classé dans : Se préparer | 2

Débat du jour : pour ou contre le fait de préparer et de planifier son voyage à l’avance?

planif de voyage

Je suis de celles qui planifie pratiquement de A à Z son voyage (les billets d’avion, les hôtels et les choses à ne pas manquer), et ce, de nombreux mois avant ma date de départ. J’ai des amis qui font totalement l’inverse. Résultat? Et mes amis, et moi, revenons dans notre pays avec d’incroyables souvenirs de notre voyage. À chacun sa philosophie, et dans cet article, je vous explique les pour et les contre (selon moi) de préparer son voyage à l’avance. Vous pourrez ensuite faire votre choix! Évidemment, je ne suis pas totalement objective dans mon point de vue, mais j’ai tenté de me baser sur toutes les conversations que j’ai eues avec différents voyageurs pour nommer les « contre » de cette pratique. Et vous verrez, dans « Ma morale de l’histoire », que je demeure parfois ambivalente.

LES POUR de préparer son voyage à l’avance

  • Préparer son voyage à l’avance, c’est éviter bien des soucis et du temps perdu à chercher un endroit où dormir (vous pourrez prendre ce temps pour visiter la ville, à la place!). Imaginez-vous en train de marcher dans des rues et des endroits inconnus, avec votre sac à dos assez lourd merci, à une chaleur épouvantable, en train de chercher un hôtel ou une chambre libre qui soit un minimum propre. Je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’en haute saison, la majorité des chambres sont réservées. Lors de mon voyage à Bali, j’ai eu 2 nuits à réserver sur place seulement : ce fut l’horreur. Tous les guesthouse qui avait du bon sens étaient réservés, je me suis retrouvée à marcher environ 30 minutes, avec mon sac à dos qui me collait à la peau, pour trouver une chambre très ordinaire à un prix plus haut que ce que j’aurais payé sur internet.

 

  • Préparer son voyage à l’avance, et lire des guides pour s’y aider, c’est de savoir tout ce qui se trouve aux alentours de votre destination, et de faire le choix de les voir ou non. Tant qu’à payer un billet d’avion, à vivre un décalage horaire, à faire ses valises et à prendre des congés au travail ou à l’école, pourquoi ne pas voir un maximum de choses un coup à destination? Ça me fait toujours rire de voir quelques personnes dans mon entourage qui rient de mon itinéraire de voyage. J’ai l’habitude d’écrire TOUT ce qui se trouve d’intéressant aux alentours des villes que je visite. Résultat? Je ne manque rien! Je me verrais très mal revenir de Chiang Mai, en Thaïlande, et réaliser que j’ai oublié de visiter le Doi Suthep ou le Doi Inthanon. Eh bien, quand on ne prépare rien à l’avance et qu’on arrive sur place en se fiant aux locaux pour nous donner les « must do », il est possible qu’on passe à côté de paysages ou d’aventures inoubliables.

 

  • Préparer son voyage à l’avance, c’est apprendre quelques mots de base de la langue du pays que l’on visite pour échanger avec les locaux. Je l’avoue, parler le thaï, l’allemand ou le portugais n’est pas nécessairement évident. Mais tout de même, préparer son voyage à l’avance, c’est de faire l’effort d’apprendre les mots de base comme « bonjour », « merci », « s’il vous plaît » pour parler avec les locaux. Ils apprécient réellement quand un voyageur le fait.

 

  • Préparer son voyage à l’avance, c’est aussi apprendre la culture de notre pays de destination et agir en conséquence lors de notre arrivée. Lire des guides sur le pays que l’on visite est super important, oui pour connaître les activités à faire en tant que touriste, mais aussi pour connaître les comportements à adopter en tant que voyageur. Par exemple, en lisant le guide sur la Thaïlande, j’ai appris que le fait de visiter un temple avec les épaules à découvert et les jambes nues est extrêmement impoli. Les locaux ne vous diront rien, mais vous les offenserez réellement, sans vraiment le savoir. De plus, toucher la tête d’un enfant est extrêmement mal vu, puisque cette partie du corps est considérée comme le siège de l’âme. Sincèrement, je n’aurais jamais su ces choses sans avoir lu et sans avoir préparé mon voyage. Pour moi, préparer son voyage à l’avance et s’imprégner de la culture locale, c’est une marque de respect.

 

  • Préparer son voyage à l’avance, c’est payer beaucoup moins, en bout de ligne. Oh oui, je vous l’assure. Les compagnies aériennes font souvent une vente de siège dans les 6 ou les 3 mois précédant la date de départ vers une destination. Il faut faire vite, à ce moment, parce que la vente de siège dure environ 2 jours. En préparant son voyage à l’avance, on peut connaître nos dates de départ et d’arrivée et ainsi profiter des rabais sur nos vols. Aussi, les vols internes (c’est-à-dire un vol au départ de la Thaïlande et qui arrive aussi en Thaïlande, par exemple) sont beaucoup moins chers entre 3 et 5 mois avant la date de départ. Acheter un billet interne sur place, à l’aéroport, est beaucoup plus coûteux, puisque vous ne pourrez plus profiter des catégories de sièges économiques. Je parle des vols, mais il en est de même pour les hôtels. En réservant à l’avance, j’ai pu obtenir une nuit dans un hôtel 5 étoiles à Koh Samui, petit-déjeuner inclus et tous transferts inclus, pour 62$. Ceux que j’ai vu réserver la journée même, au comptoir de l’hôtel, ont payé plus de 250$. Vous dites qu’en Asie, c’est normal de ne pas payer cher? J’ai aussi payé 102$ pour un 4 étoiles à Bruxelles. Je vous mets au défi d’avoir un tel tarif en réservant sur place ;) Bref, préparer son voyage à l’avance, c’est prendre le temps de choisir ses hôtels et d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix, ce qui est pratiquement impossible à avoir sur place.

 

LES CONTRE de préparer son voyage à l’avance

Oui, même si je continuerai toujours de préparer mon voyage à l’avance, je sais qu’il existe quelques inconvénients à le faire.

  • Si vous aimez un endroit, vous avez libre choix d’y rester plus longtemps. À l’inverse, si vous détestez une ville, vous avez la liberté de partir. Lorsqu’on réserve à l’avance, nous n’avons pas ce choix. On décide le nombre de nuits et de journées pour visiter une ville ou une région, et on le respecte. Bien sûr, on peut se laisser quelques nuits de lousse pour tenter de contrer ce désavantage, mais ça ajoute un petit stress et un inconfort, parfois. Ceux qui ne préparent pas leur voyage à l’avance vous nommeront tous, sans exception, cet argument. Et ils ont raison… Parfois on arrive dans une ville qui a été sur-estimée ou qui ne répond tout simplement pas à nos attentes, et nos 2 ou 3 nuits d’hôtels à quelques dizaines de dollars sont réservées et non remboursables.

 

  • Vos plans changeront, de toute façon. Je suis d’accord, parce que même si vous planifiez de A à Z, votre itinéraire final ne sera pas celui que vous aviez prévu. Et c’est, selon moi, la beauté des voyages. Parce que vous rencontrerez des voyageurs, des locaux ou des amis que vous aurez envie de suivre l’instant d’une ou deux journées, et vous entendrez parler de trucs que vous n’avez peut-être jamais lu dans les livres. Alors vous déciderez de mettre de côté certaines de vos activités prévues pour vivre une toute autre aventure. Mais ça, ça fera de votre voyage un voyage encore plus mémorable.

Donc la morale de mon histoire…

unvoyagereussi

Comme je vous disais, je ne suis pas objective du tout, et je continue de croire qu’il faut préparer son voyage à l’avance. Mais là où je veux en venir, c’est que préparer son voyage à l’avance, ce n’est pas préparer chaque heure de votre journée, à l’avance. Ça ne sert à rien. Pour moi, préparer son voyage à l’avance, c’est se donner la liberté de choisir un coup sur place. C’est connaître toutes les activités possibles et se donner libre choix de faire ce dont on a envie. Les gens que vous rencontrerez vous feront probablement vivre quelques-uns de vos plus beaux souvenirs de voyage. Suivez-les, suivez votre instinct, mais sachez quand même tout ce qui se trouve autour de vous. Parce que nous n’avons pas toujours la chance de remettre les pieds dans tous les pays visités.

*Petite anecdote de la photo: Nous avions prévu visiter le musée d’Ann Frank à Amsterdam. En marchant, nous avons vu trois filles sur un « bar à pédales », un vélo géant avec alcool à volonté qui fait le tour de la ville. Elles nous ont fait signe de monter et pédaler avec eux, ce que nous avons fait immédiatement. Je vais m’en rappeler toute ma vie! Du vin rosé à l’infini, en pédalant près des canaux d’Amsterdam. Le musée d’Ann Frank n’aurait pas valu cet après-midi mémorable : nous y sommes allés le lendemain ;)

Êtes-vous d’accord avec moi ou non? Préparez-vous votre voyage à l’avance, ou vous préférez vivre au jour le jour? Donnez-moi vos avis, ça m’intrigue beaucoup :)

Vous avez un commentaire ou une question? C'est ici que ça se passe!

Commentaire / Question

2 Responses

  1. Mélissa

    J’suis d’accord avec toi:) je réserve tout à l’avance aussi, auberges, avions, et je prévois même ce qu’il aura à faire dans les villes. J’ai mes maps et je suis prête à ne manquer aucune seconde :)!!

    • arianelh

      Mélissa, c’est la meilleure façon de fonctionner hihi :) Je suis certaine que tu sauves un temps fou à préparer à l’avance, et que tu sauves aussi beaucoup d’argent. Bien hâte que tu me montres ton voyage au Brésil!

Laissez un commentaire