À toi qui voyages, j’aimerais te dire…

Classé dans : L'art de voyager | 0

J’aimerais te dire que voyager te permettra de tout oublier, de repartir à neuf…

Que voyager t’aidera à bâtir sur de nouvelles fondations, solides et sans fissure. Qu’il te permettra de tout laisser derrière, l’instant de quelques instants. Qu’il t’aidera à tout effacer, pour mieux recréer ensuite. Qu’il te montrera comment tout recommencer, comment tout remettre dans de nouvelles perspectives. Qu’il te fera faire le vide, pour mieux refaire le plein de nouvelles images et de nouveaux souvenirs. Que voyager te remplira de belles choses et te fera oublier les mauvaises. Mais je dois te dire que tôt ou tard, ton retour au pays signifie que tu devras affronter les problèmes que tu as quittés et laissés derrière. Que non, le voyage ne fera pas disparaître tes tracas. Qu’il ne fera que les éloigner le temps d’une aventure, pour mieux te les remettre en plein visage lorsque tu reviendras.

Voyage pour repartir sur de nouvelles bases, pas pour les effacer. Voyage pour apprendre, pas pour oublier. Voyage pour clarifier tes idées, pas pour les modifier. Voyage pour te solidifier, pas pour te reconstruire à neuf.

J’aimerais te dire que voyager te rendra heureux…

Que le bonheur s’emparera de toi aussitôt que tu mettras les pieds à l’aéroport et qu’il ne te quittera pas jusqu’à ton retour à la maison. Que tu plongeras dans chaque nouveau jour avec le sourire, sans te poser de questions. Que tu ne focuseras que sur les belles choses, sans te soucier des moins belles. Mais je dois te dire que le bonheur en voyage n’est probablement qu’éphémère. Si tu n’es pas fondamentalement heureux avec toi-même, ton malheur fera surface peu importe où tu te trouves, à un moment ou un autre…

Voyage pour mieux te connaître, pour te faire plaisir, pour vivre pleinement, pour réaliser tes rêves, pour faire quelque chose que tu n’as jamais fait. Voyage pour en apprendre sur toi, sur les chemins que tu dois emprunter pour te mener à ce fameux bonheur. Mais ne voyage pas pour te rendre heureux… tu feras fausse route. Le voyage, c’est un accompagnateur au bonheur, un pansement au malheur. Pas la solution miracle à tous les problèmes qui te grugent de l’intérieur.

 

J’aimerais te dire que voyager ouvrira tes horizons…

Que le voyage t’apportera une ouverture inespérée sur le monde, sur toi-même, sur les autres. Qu’il t’apportera cet état d’esprit où tu navigueras avec aisance entre les différences. Qu’il te fera prendre conscience de cet écart qui subsiste entre ton monde et le leur. Qu’il développera en toi cette faculté d’apprendre et de t’adapter à toutes les nouvelles situations, quelles qu’elles soient. Mais je dois te dire que ces horizons, ils ne se trouvent pas dans le voyage en soi, mais bien dans ton propre regard, dans la façon dont tu t’ouvres à ce qui se trouve devant toi. Si tu n’es pas prédisposé à t’ouvrir, le voyage ne te changera pas.

Ne voyage pas pour modifier les lunettes que tu portes déjà. Voyage pour les changer complètement. Encore mieux, voyage pour les enlever et te permettre de voir le monde tel qu’il est, sans vers de contact ni lentilles pour embellir ou atténuer. Le voyage t’aidera certainement à changer ta perspective et modifier ton regard sur plusieurs choses, mais tout partira de ta volonté réelle à t’ouvrir et élargir tes fameux horizons.

 

J’aimerais te dire que voyager te permettra de vivre le moment présent…

Qu’il te permettra de t’imprégner de ce qui est offert à tes cinq sens et de l’apprécier pleinement. Qu’il t’aidera à ne penser ni à tes tracas d’hier, ni aux problèmes qui t’attendent demain. Mais je dois te dire que si tu ne sais vivre au présent dans ton pays natal, ce sera difficile de le faire ailleurs. Que le voyage ne sera qu’un guide pour te montrer à quel point le bénéfice est grand de te laisser envahir par les nouvelles secondes qui passent sans penser à celles qui viennent de s’écouler. À ne pas te laisser tomber dans l’angoisse du futur ou dans les regrets du passé.

Ne voyage pas seulement pour penser au moment présent. Oui, évidemment, fais-le tant qu’à penser à hier ou à demain. Mais ultimement, voyage pour vivre sans regrets. Pour vivre comme si tu ne devais jamais mourir, et pour ne pas mourir comme si tu n’avais jamais vécu.

Vous avez un commentaire ou une question? C'est ici que ça se passe!

Commentaire / Question

Laissez un commentaire