5 choses essentielles à savoir sur Rio de Janeiro, Brésil

Classé dans : Brésil | 0

Aujourd’hui, je vous partage un deuxième article de la série « Mélissa au Brésil » :) Elle vous parle des 5 éléments essentiels à savoir sur Rio de Janeiro, cette ville magnifique mais tout de même remplie de préjugés, au Brésil. Vous serez probablement surpris par son premier point! En espérant que ça vous donne envie d’y aller!

melVoyager est pour moi une grande passion. Cela me permet de sortir de ma zone de confort et d’apprendre autant sur moi que sur les autres. J’ai soif d’aventures et de découvertes et mon plus grand rêve serait de faire le tour du monde! Wanderlust est le mot qui décrira à jamais ce grand désir d’être partout à la fois.

 

 

 

 

 

1- Ce n’est pas dangereux!

Avant mon départ pour le Brésil, j’ai entendu toutes sortes d’histoires sur ce pays et en particulier sur la ville de Rio de Janeiro. Les gens m’ont mis sur mes gardes rapidement, sur la criminalité et sur les agressions possibles envers les voyageurs.

Consciente des ces réalités, j’ai décidé de considérer certains éléments tout en en délaissant quelques autres.

Après avoir dormi dans une auberge de jeunesse située en haut des favelas (bidonvilles), j’ai compris qu’il n’était pas dangereux de voyager au Brésil. On m’a expliqué la réalité de ce quartier. Puisque la police est très présente dans les favelas, la criminalité se fait moins fréquente. Également, les gens se connaissent entre eux et se respectent. En ayant pris des « collectivo taxi » partagés avec la communauté et en ayant marché autour de ce ghetto, je peux vous assurer que je n’ai pas ressenti un minime peu d’insécurité. D’ailleurs, j’ai eu la chance de rencontrer une française qui voyage seule présentement au Brésil et qui avoue se promener librement dans les favelas sans tracas.

Après, il est évident que comme partout ailleurs, il faut prendre certaines précautions pour ne pas attirer l’attention. Évidemment, il n’est pas conseillé de porter des vêtements ainsi que des objets de valeurs. En ajout, il est important de respecter la culture brésilienne. En somme, comme partout ailleurs, il n’est pas conseillé de se promener seul dans des ruelles peu fréquentées la nuit. Je crois que la clef est de vivre parmi eux, comme eux, dans une belle simplicité et aucune embûche n’arrivera, soyez en convaincu!

Après tout, le peuple brésilien est réellement gentil, serviable et accueillant. Tous ont voulu m’aider dans mes questionnements et difficultés lorsque j’en ai ressenti le besoin, et ce, malgré la barrière linguistique!

 

2- Rio de Janeiro, c’est immense!

Si vous avez peu de temps à consacrer à cette belle ville, sachez où vous voulez aller et ce que vous voulez faire d’avance, car il y a beaucoup de choses à faire et les attractions sont situées dans divers quartiers parfois éloignés l’un de l’autre.

Voyageant prioritairement en autobus, sachez qu’il peut passer 1h30 de trajet pour passer d’un bout à l’autre de la ville.

Je vous conseille d’avoir une carte de la ville et de connaître les quartiers ainsi que les attractions qui s’y rattachent. Ainsi, vous pourrez plus facilement organiser vos journées passées dans les différents endroits.

Bonne chance!

bresil

3- Le transport en commun est facile et peu dispendieux.

Se déplacer en transport en commun à Rio est une bonne option pour économiser. En effet, il y a énormément d’autobus qui traversent la ville en entier. Même en dehors des heures de pointes, vous n’attendrez pas très longtemps pour embarquer dans votre bus, car ils sont fréquents. Le coût est de 3,40 réal, ce qui est hautement abordable. Je vous conseille de demander au chauffeur s’il se rend à votre destination finale et de noter les lignes de bus qui répondent à vos besoins. Ainsi, vous vous adapterez plus rapidement et vous gagnerez du temps.

Également, il est possible de prendre le métro, ce qui est d’ailleurs beaucoup plus rapide que l’autobus pour environ le même coût.

Pour ce qui est du taxi, c’est un peu plus dispendieux, mais très utile à certains moments pour sauver du temps ou lorsque vous avez à vous déplacer la nuit, par exemple.

 

4- La communauté Brésilienne ne parle pas l’anglais.

Effectivement, il peut être un peu déstabilisant et difficile de communiquer avec des gens alors qu’il y a une énorme barrière linguistique. Cependant, les Brésiliens sont, pour la plupart, patients et compréhensifs, et prendront le temps de tenter de vous comprendre.

Tentant de dire quelques mots en portugais, en espagnol, en français et en anglais, je réussi à me faire comprendre! Également, j’utilise les mimes, le visuel comme l’écriture, par exemple. Lorsque vous avez internet, vous pouvez aussi utiliser google traduction.

Ne vous inquiétez pas, avec un peu de débrouillardise, vous réussirez à comprendre les autres et vous vous ferez comprendre!

 

5- Les brésiliens sont festifs ! 

Lorsque je me suis promenée dans les quartiers de Rio de Janeiro, que je suis sortie faire la fête ou que j’ai assisté à un match de soccer (football) au stade Maracanã, j’ai vite saisi à quel point les Brésiliens aiment faire la fête.

Ils boivent beaucoup, bougent beaucoup et parlent fort! D’ailleurs, la boisson du pays est le Caipirinha qui est un cocktail préparé à base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert. Le goût est très fort. Également, dans le quartier Lapa, les gens y dansent la samba et en Amérique Latine, les gens ont la danse dans le sang! Sinon, vous n’avez qu’à penser au carnaval de Rio qui est préparé toute l’année et qui décrit une ambiance festive et endiablée pour en comprendre la réalité!

En somme, j’espère que ces cinq éléments vous convainquent d’acheter dès maintenant un billet d’avion pour le Brésil, car croyez moi, ça en vaut nettement le coup!

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez également celui-ci, en lien avec le Brésil:

5 incontournables à faire à Rio de Janeiro, au Brésil

rio1

Vous avez un commentaire ou une question? C'est ici que ça se passe!

Commentaire / Question

Laissez un commentaire