10 types de passagers d’avion à qui on aurait envie d’arracher la tête

Classé dans : L'art de voyager | 0

Pour faire suite à mon article sur les 8 types de personnes à qui on aurait envie d’arracher la tête dans les auberges de jeunesse, je me suis dit que j’aurais amplement de matière pour écrire un article pareil, cette fois sur les passagers en avion. Oh là là… Je suis certaine que vous reconnaîtrez plusieurs types décrits dans cet article.

 planepasseners

#1 : Celui qui pue tellement qu’on pense à utiliser notre sac à vomi

Ça vous est probablement déjà arrivé, non? Vous vous assoyez sur votre petit siège et ça ne vous prend pas 3 secondes pour réaliser que ça pue un peu trop dans votre coin. Et ensuite, ça vous prend un 3 secondes supplémentaires pour réaliser que la source de la puanteur, c’est le passager voisin, celui assis à 25 centimètres de vous. Vous vous dites que le vol va être long, et vous avez raison… J’ai pensé à une idée de génie: il faudrait remplir une question du type « puez-vous » avant la sélection des sièges, comme ça, ces gens pourraient tous être placés au même endroit question de savoir ce qu’ils font subir aux autres.

#2 : Celui qui parle juste trop… tout le temps… sans arrêt

J’aime bien jaser avec mes voisins d’avion. Ça donne souvent lieu à des conversations et des rencontres hyper intéressantes, et en plus ça pratique mon anglais. Sauf que à un moment donné, il faut être capable de comprendre les signes de « ok, c’est fini, j’aimerais cesser la conversation ». Je me rappellerai toujours ce vol de 7h30 où j’ai parlé à la dame à côté de moi durant toute la première heure. Jusque-là tout allait bien, mais à un certain moment, j’ai eu envie d’avoir la paix et j’ai mis mes écouteurs pour écouter un film. Eh bien elle continuait de me parler et me tapait le bras pour que j’enlève mes écouteurs. Ça, désolée, mais c’est non. C’est vraiment non, même. Si j’avais eu un carton « ne pas déranger », je l’aurais accroché autour de mon cou.

#3 : Celui qui écoute sa musique tellement fort que tu pourrais la « shazamer »

Tu entends absolument tout ce qu’il écoute, de la moindre note de guitare au moindre coup de drum. C’est tellement fort que de 1), ça t’empêche de dormir, de 2) ça t’oblige à écouter de la musique qui n’est absolument pas dans tes choix musicaux et de 3) tu pourrais ouvrir ton application « Shazam » et elle te dirait quelle est la chanson exactement.

#4 : Celui qui s’agrippe à ton banc quand il se lève

NON NON NON. Celui-là, c’est l’un des pires et il me fait soupirer et rager en dedans comme c’est pas possible. Et s’il arrache des cheveux au passage, alors là c’est le comble du malheur et du non respect.

#5 : Celui qui prend tout ton espace personnel

Monsieur ou Madame, l’accoudoir qui nous sépare est À NOUS DEUX. Alors quand vous le prenez entièrement pour vous et que vous avez l’air si bien avec vos coudes accotés, moi, de mon côté, j’ai envie de vous arracher la tête. Merci de comprendre que nous avons droit à un accoudoir et demi, that’s it that’s all : pas deux. Alors oui, il y a ceux qui ont le monopole de l’accoudoir, mais aussi ceux devant vous qui descendent leur siège après deux minutes de vol, vous enlevant ainsi toute possibilité d’être moindrement libre dans votre espace déjà restreint.

PS : Y a-t-il juste moi qui refuse de baisser son banc sur des vols de jour? Ok, je peux comprendre pour les vols de nuits, mais quand quelqu’un baisse son banc en plein jour, alors ça m’oblige à faire pareil, et ensuite je me sens mal pour la personne derrière.

#6 : Celui qui fait pipi aux deux minutes et qui continue de se booker des sièges près des hublots, connaissant très bien la condition de sa mini vessie

Si vous avez une mini vessie, vous le savez, non? Je n’ai rien contre ça, vous êtes né avec, ce n’est pas de votre faute. Sauf que lorsque vous embarquez dans un vol de 5 heures et plus, est-ce possible de vous réserver un banc sur l’allée, question de ne pas déranger, ou pire, réveiller tout le monde lorsque vous allez faire votre petit pipi? Sérieusement, la règle que je crée à l’instant, c’est un pipi aux 3 heures maximum, pas plus. Ceux qui « font-des-pipis-plus-souvent-que-chaque-trois-heures » ne devraient pas avoir droit aux hublots.

#7 : Celui qui te dort dessus

Ça revient un peu au point #5, mais en bien pire. Il y en a qui ont une facilité déconcertante à dormir dans l’avion (je les envie un peu, moi qui ne peux pas m’endormir même pas une minute). Je n’ai rien contre ceux qui dorment. Par contre, j’ai beaucoup (beaucoup beaucoup beaucoup) de difficulté avec ces passagers qui s’endorment et qui se mettent à tomber sur moi, sans faire exprès bien sûr, mais quand même. Ce n’est pas que je ne suis pas accueillante, mais j’apprécie quand même garder une certaine pudeur entre mon épaule et les inconnus.

#8 : Celui qui joue à des jeux… AVEC LE VOLUME

NON MAIS!!!!! (j’ai une inspiration pas mal directe en ce moment parce que j’écris cet article en direct de l’avion et le passager juste derrière mois joue à un jeu depuis 1h et j’entends les mêmes sons super fort depuis tout ce temps-là). Il y a une fonction sur les tablettes et les cellulaires qui est très bien à connaître quand on se trouve en public : ÇA S’APPELLE LA FONCTION MUTE! Elle sert à ne pas embêter tous ceux qui se trouvent à côté de nous avec des bruits de canon et des bruits de fusils. Oh là là, il me semblait que c’était logique.

#9 : Celui qui réserve un hublot, mais qui ferme la fenêtre

Ohhhhhhhh là là là là là là. Merci d’empêcher ceux qui aiment regarder dehors et voir la lumière du jour et le ciel bleu de le faire. Vraiment, ça me fâche chaque fois que ça se produit. Pourquoi réserver un hublot si c’est pour le fermer??

#10 : Celui qui pousse sans arrêt dans ton banc

Je ne sais pas trop comment il réussit à faire ça, mais ce passager fait en sorte que vous sentiez chacun de ses mouvements à travers votre banc. Il met ses genoux directement dans votre banc, s’accroche dedans et fait tout ce qui est en son possible pour que votre tête revole un peu partout et que vous sentiez chacun de ses coups directement dans votre dos.

 

Et puis, vous avez reconnu quelques-uns de ces passagers pas vrai? Je crois que c’est immanquable de vivre une de ces situations une fois de temps en temps, lorsqu’on voyage.

Vous, vous en connaissez d’autres, des types de passagers en avion à qui on aurait envie d’arracher la tête? Je suis certaine que j’en ai oublié…

Vous avez un commentaire ou une question? C'est ici que ça se passe!

Commentaire / Question

Laissez un commentaire